Actualités     ..    Projets     . ..    Les artistes  .     .   L'atelier   .....      Contact    ..  Newsletter .    À propos

Le Rythme des Choses

Une exposition de Hervé Bréhier, David Blasco,

Alex Chevalier, Sébastien Maloberti et Corentin Massaux

commissariat: Alex Chevalier et Josselin Vidalenc

du 6 au 8 novembre 2014

 

Le Rythme des Choses est la première exposition organisée au lieu de création « Les Ateliers. » Elle est aussi le premier volet d’une invitation (ou intervention) pensée en dyptique. Alex Chevalier a été invité à concevoir deux expositions. Pour ce premier volet, qui prend la forme d’une exposition collective, il a sélectionné, en concertation avec Josselin Vidalenc, des oeuvres parmi celles des artistes résidents aux Ateliers, pour les mettre en dialogue avec l’un de ses dessins, également présent dans l’exposition. Suite à cette exposition aura lieu une seconde partie intitulée, Idylle(s) et Latitudes, qui présentera le travail récent de Alex Chevalier. À cette occasion, il travaillera directement dans l’espace de la galerie pour concevoir et agencer un ensemble d’éléments plastiques pensés comme un tout, s’inscrivant dans l’architecture et faisant suite aux réflexions commencées dans la première exposition.

 

Inviter Alex Chevalier à concevoir deux expositions, l’une collective et l’autre personnelle, est une façon de découvrir ses recherches de deux points de vue, l’un direct et l’autre indirect. L’inviter à porter un regard sur les réalisations des Ateliers, c’est permettre une véritable rencontre avec les artistes résidents aux Ateliers. Les échanges occasionnés, au sujet de leurs travaux respectifs sont à considérer comme des

échanges de bons procédés, qui vont au-delà du simple fait de rendre disponible un espace pour une exposition personnelle. Le compagnonnage de ces œuvres donne lieu à une véritable rencontre artistique.

Dans cette première exposition, les œuvres rassemblées travaillent toutes le temps et le rythme. En compagnie d’un dessin de Alex (un monochrome réalisé au stylo bic sur papier) on découvrira des peintures et impressions sur bois de Sébastien Maloberti, des volumes de David Blasco et de

Hervé Bréhier et une intervention picturale dans l’espace de Corentin Massaux. Ces réalisations contribuent à une réflexion sur l’art abstrait, où un va et vient s’opère entre des attributs formels issus de l’abstraction moderniste (synthétisation des formes, monochromie, géométrie) et des références au quotidien (matériaux, outils, formes).

Dans un contexte où l’image est omniprésente et où la rapidité - de transmission des informations, de consommation, du rythme de vie - est devenue chose commune, proposer une exposition d’art non figuratif où chaque geste de réalisation s’inscrit dans une durée et un espace incompressible, c’est, d’une certaine façon, prendre le parti de la lenteur et de la contemplation.

 

 

 

Interview avec Alex Chevalier ici